ANDY, AUTRICHE, 2002

Bonjour,

 

malheureusement, je ne peux pas vous dire comment ça fait de conduire une voiture comme une Renault 16 dans les montagnes autrichiennes, parce que je viens seulement de décider d’en acheter une. Je ne l’ai toujours pas et je ne sais pas quand elle pourra revenir sur la route après 10 ans passés dans le hangar d’un jardinier...

 

Mais mon père a eu deux R16, une L ou une GL des années 60 (je ne me souviens pas de l’année mais elle était grise) et une TS jaune de 1974 avec une bande noire sur le côté. C’était la première voiture que j’ai jamais démarrée (sans que mon père le sache, dans le garage...), dans laquelle j’ai appris le frisson de l’accélération et de l’embrayage. Mon père l’a perdue dans un accident mais elle avait déjà alors beaucoup de points de rouille.

 

Maintenant quand vous parlez avec les gens de l’age à mon père (entre 50 et 60 ans), tout le monde a eu une R16 ou bien connaît un membre de sa famille un ami qui en a eu une. 50% en étaient contents et parlent de son confort. 50% parlent de la corrosion.

 

Je vous en direz plus lorsque ma voiture sera sur la route.

 

Andy, Autriche / 2002

 

Share |